07 juillet 2008

BP du FN

FNLe Bureau politique du Front National s’est réuni le 30 juin, à Bruxelles.

A propos de la diminution du pouvoir d’achat, le Bureau considère qu’elle est réelle et très importante pour nos concitoyens les plus défavorisés économiquement. Dans ces  conditions, la passivité du Gouvernement fédéral est scandaleuse, au moins à deux titres, parce que :
1) il s’agit de la principale préoccupation d’une grande partie de la population ;
2) les négociations institutionnelles, regrettable préalable au redémarrage de la fonction fédérale, imposé par la majorité flamande, se traînent lamentablement.     

A propos d’un nouveau viol à la gare du midi, le Bureau dénonce la passivité criminelle des autorités qui permettent que cette importante gare, porte d’entrée en Belgique de très  nombreux voyageurs internationaux, et ses abords restent, dès l’heure de pointe des retours passée, un véritable coupe-gorge.

Pour le Front National, la liberté de circulation, qui est une liberté fondamentale, ne va pas sans sécurité.

A propos de la fin du procès de feu Michel Demaret, ancien bourgmestre de Bruxelles, le Bureau dénonce, une nouvelle fois, l’extrême lenteur dont fait preuve la justice lorsque d’importantes personnalités de l’establishment politique et du monde des affaires sont impliquées.

A propos de la cérémonie d’ouverture des J.O., le Bureau dénonce, comme un monument de lâcheté et d’hypocrisie politiques, l’arrangement protocolaire consistant à  désigner le prince Philippe pour représenter la Belgique et à annoncer la visite privée aux Jeux du premier ministre.
Le Front National considère que des dirigeants et des autorités politiques qui prétendent défendre les droits humains et s’intéresser au sort des Tibétains se doivent au minimum, pour marquer leur réprobation, de boycotter cette cérémonie.
Pour sa part, le Front National s’est prononcé, dès l’attribution des Jeux à Pékin, pour un boycott pur et simple.
A propos de l’école « La Petite Chevrière » vandalisée quasi quotidiennement à Marcinelle, le Bureau dénonce l’incompétence des autorités carolorégiennes qui manifestement se désintéressent de la sécurité qui doit régner dans et autour de cet établissement scolaire, apprécié par les parents d’élèves et dans le voisinage.
A Charleroi, force est de constater que, plus de vingt mois après les élections communales, la nouvelle majorité tripartite traditionnelle (PS, MR, cdH) est pratiquement aussi inefficace que l’ancien pouvoir socialiste et que la gestion de la ville est complètement chaotique et se déroule dans une profonde confusion.
Dans ces conditions, constatant l’absence de redressement et le désordre général qui continue à régner à Charleroi, le Front National en appelle, une nouvelle fois, à la désignation d’un commissaire de la Région wallonne.
Pour le Bureau politique du Front National,

12:04 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.