28 janvier 2009

La dernière ligne droite

L’Europe entière est sous le choc du drame indescriptible de Dendermonde.

 
L’horreur et l’effroi nous serrent  le cœur parce que cette tragédie touche l’innocence et la pureté de l’enfance.
 
Rien ne peut excuser ce geste fou, aucune analyse de société ne peut cadrer cet événement qui dépasse l’entendement.
 
Pourtant, il se trouve déjà des psychologues, et des psychothérapeutes, qui ont osé comparer l’indicible avec les événements de Gaza (VRT, émission PHARA le 26/01/09).
 
Oui, disent-ils, ce massacre est terrible, mais ceux qui sont bouleversés par ce drame ont-ils été tout aussi bouleversés par  le massacre des enfants lors du conflit dans la bande de Gaza ?
 
Quel abominable raccourci ! Quelle scandaleuse comparaison !
 
Comme si nos compatriotes étaient TOUS racistes parce qu’ils n’ont pas TOUS défilé dans les rues en scandant les slogans d’un conflit qui dure depuis plus de 60 ans.
 
Comme si l’émotion ressentie pour les victimes de Dendermonde était en quelque sorte de mauvais aloi, voire coupable.
 
Nous en avons assez des donneurs de leçon de morale, des inquisiteurs de la pensée politiquement correcte, des psychomachinchoses qui feraient mieux de consulter leurs confrères.
 
L’équipe du Bastion et les familles des élus, des cadres et  des membres du Front National présentent leurs condoléances aux parents des victimes et souhaitent un bon rétablissement aux blessés.
 
L’heure n’est pas à la politique, mais au recueillement et à la fraternité.
 
Demain, il faudra agir pour que pareille catastrophe ne puisse plus avoir lieu.

Reste que les jours s’égrènent et que l’échéance du 7 juin 2009 approche, date a laquelle auront lieu les élections européennes et régionales.

Comme vous le savez, pour le Front National, défendre ses idées relève d’un parcours d’obstacles parsemé d’embûches et de chausse-trappes.

Sachant que le Front National peut créer la surprise, les vieux partis du pouvoir ont lancé une offensive d’une violence inouïe à son encontre.

Une requête présentée par ces partis devant le Conseil d’Etat vise à retirer la dotation financière au FN qui est déjà en situation financière plus que précaire suite à la gestion délictueuse de l’équipe précédente.
 
Que les choses soient claires : il ne s’agit pas ici de défendre les droits de l’homme ou les vertus outragées de la démocratie, ni même de lutter contre un racisme supposé.
 
Il s’agit d’éliminer de la bataille politique un parti en plein développement, qui a su se débarrasser de ses « parvenus », contrairement à TOUS les autres, et qui représente désormais un danger pour un pouvoir jusqu’à présent inamoviblement confit dans ses turpitudes.

Parmi les obstacles auxquels nous devons faire face, il y a les 5.000 signatures d’électeurs qu’il faut récolter pour avoir le droit de se présenter aux élections européennes.

Je veux ici remercier du fond du cœur celles et ceux qui ont cheminé sur les trottoirs de nos villes et de nos villages dans des conditions atmosphériques parfois extrêmes, pour obtenir ces signatures.
 
Ils ont essuyé des insultes ou de l’indifférence, mais ils ont aussi pu prendre le pouls de nos concitoyens et ils ont très souvent été accueillis avec enthousiasme.
 
Ils ont l’étoffe des héros.
 
Malheureusement, alors que nous abordons la dernière ligne droite, nous devons encore récolter de nombreuses signatures.
 
Aussi, je vous demande de nous aider à les réunir. Je vous demande d’accomplir cette mission comme un acte de patriotisme. Demandez-nous des formulaires, faites les remplir par les membres de votre famille et vos amis et renvoyez les nous.
 
D’avance, je vous remercie pour votre engagement et de votre courage.

Daniel Huygens
Président du Front National

16:41 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25 janvier 2009

Honteux !!!

HONTE A LA JUSTICE BELGE !
 
 


Vive la Belgique ..... et tout particulièrement son système judiciaire!

Allez encore être motivé de travailler pour 'cette justice-là!'

Chers amis, nous venons de nous enfoncer encore un peu plus dans le laxisme, l'injustice et l'impunité la plus totale ... Comme quoi tout est possible !

Vous souvenez-vous de la terrible agression dont avait été victime Patrick ? Je vais vous rafraîchir la mémoire ..

Les faits se déroulent le soir du 27 avril 2007, à la station de  métro Delta.

Quatre jeunes, complètement bourrés, s'en prennent à un homme de 48 ans.
Ils encerclent leur victime pour lui voler son   portefeuille, avant de
commencer à la tabasser.
L'agression, filmée par les caméras de surveillance du métro, est très violente : la victime, tête à l'avant, est projetée à plusieurs reprises contre les murs de la station.
Alors que l'homme tente de s'enfuir, il est rapidement rattrapé par ses agresseurs qui continuent le passage à tabac jusqu'à ce qu'il ne bouge plus.
L'un des agresseurs saute sur le thorax du malheureux totalement inanimé. Les images sont suffisamment éloquentes pour montrer à quel point cette agression est en fait une tentative de meurtre.
Abandonnant leur victime presque morte, les voyous quittent ensuite la station pour continuer leur ignoble beuverie.

Les auteurs seront interpellés quelques jours après, l'un d'eux ayant été reconnu par un policier car il était déjà connu suite à un fait de viol sur mineure !
Il dénoncera ses complices et tous passeront aux aveux ...

Pendant plusieurs mois, la victime est restée dans un coma profond.
Aujourd'hui, cet homme ne peut plus marcher, a perdu la mémoire et est dans l'incapacité de survivre seul.
On aurait espéré que la justice, à la vue des images, prenne une décision exemplaire et prononce des sentences à la hauteur des souffrances qu'endure la malheureuse victime.

Je vous laisse juger car le verdict vient de tomber
:
des peines de 3 à
5 ans de prison
avec sursis pour trois agresseurs, et une peine de 150 heures de travaux pour le quatrième pour non-assistance à personne à danger.

En résumé aucun des quatre agresseurs ne passera un seul jour en prison !!!

 Incroyable ? Non ... Du Belge ! Du pur Belge !!! Je terminerai donc par quelques remerciements ...

Merci à Laurette pour sa merveilleuse justice, merci aux socialistes et aux autres pour leur politique laxiste au possible, merci aux médias pour faire bien trop souvent l'impasse sur des événements aussi terrifiants que celui-ci, et surtout : merci aux citoyens de continuer à voter pour les mêmes imbéciles, encore et encore ..

 

 

Pour ceux qui n'auraient pas encore pu apprécier, voici la preuve en images :

 http://fr.youtube.com/watch?v=B02w9Zr8xQU

 Diffusez à profusion, car il y a fort à parier que l'on ne parlera plus de cette histoire dans les médias.

18:33 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22 janvier 2009

Psychiatric Park

Psychiatric Park

 

Pour sauver ce qui reste à sauver, il faut d’abord poser le bon diagnostic.

 

Nom de la maladie:

le socialisme!

Nature de la maladie:

Trouble du comportement politique, économique et social se caractérisant par la construction d’une réalité imaginaire et d’une fiction constructiviste qui développent chez le patient des pulsions totalitaires et monomaniaques. Tout rappel à la réalité est perçu comme une agression qui doit être sanctionné avec la plus grande vigueur. Le patient croit à ses chimères: le PS se présente comme générateur de richesse sociale alors qu’il n’a fait que canaliser le résultat de la production des entreprises. Si on pense que l’entreprise qui crée des richesses doit développer son propre marché, il est de l’intérêt de l’entreprise d’augmenter le pouvoir d’achat de la population. Si les pensions sont plus élevées aujourd’hui qu’hier, c’est évidemment le résultat du travail des entreprises et des entrepreneurs. Le socialisme pourfend ceux-ci au nom d’une pseudo exploitation des masses dites laborieuses sans voir que les chefs d’entreprises travaillent 80 heures par semaine et leurs employés moins de la moitié. Les socialistes dénoncent ceux qui «s’en mettent plein les poches» sans vouloir comprendre que l’entrepreneur prend des risques et qu’il peut tout perdre et que, dans leur construction mythomaniaque, ils ont créé leur propre «noblesse» et leur propre bourgeoisie, celle du profitariat des «parvenus» ministériels et parlementaires, celle des apparatchiks et des «camarades». Pour bien comprendre leur psychologie déglinguée, il faut savoir que l’un des éléments de la pathologie socialiste est le besoin refoulé d’identification à l’entrepreneur qui a «réussi». Or, si les éminences socialiste ont choisi ce parti, c’est parce qu’ils n’ont pas leur place dans le monde performant de l’entreprise. Il suffit de voir les Happart et autres Lizin à l’œuvre pour s’en convaincre. Ce besoin refoulé, cette frustration issue de la perception subconsciente de leurs manquements et de leur insuffisance crée chez le patient une schizophrénie dangereuse pour le patient lui-même et pour son entourage.

 

Symptômes de la maladie:

 

tendances autodestructrices et suicidaires, phénomènes d’automutilations sociales. Le patient préfère entraîner un peuple entier dans la misère et le chaos plutôt que de reconnaître ses errements. Le patient socialiste ne reconnaît jamais ses fautes et ne se remet jamais en question. Il croit obsessionnellement à la «justesse» et à la «grandeur» de ses idées. Il préférera qu’une entreprise ferme ses portes, mettant ainsi des centaines ou des milliers de travailleurs au chômage, plutôt que de trouver un accord équilibré en tenant compte des contingences de l’entreprise moderne confrontée à une concurrence mondiale sans merci.

 

Traitement de la maladie:

 

Internement et suivit médicamenteux. Lecture des œuvres complètes de Milton Friedmann et lecture à haute voix, trois fois par jour de sa célèbre sentence: «Il n’y a pas de liberté politique sans liberté économique préalable».

Je souhaite rassurer mes lecteurs et électeurs en faisant le serment que je m’opposerais toujours au remboursement des frais de traitement du socialisme  par l’INAMI.

 

(article publié dans « A Droite »)

 

19:13 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18 janvier 2009

L’acharnement contre le FN rénové continue…

L’acharnement contre le FN rénové continue…

Lu sur le blog du Brabant Wallon

A peine les vacances terminées, le système particratique se remet une nouvelle fois en marche contre sa cible favorite en voulant frapper là où ca fait mal : le portefeuille.

11 parlementaires ont en effet déposé une requête au conseil d’état pour suspendre le financement public du Front national pour « hostilité manifeste envers les droits et libertés garantis par la Convention européenne des droits de l’Homme ».

« Ses élus distillent un message raciste et xénophobe (…), précise la requête. Qui plus est, ses principaux dirigeants affichent de manière récurrente leur sympathie, si ce n’est leur nostalgie, à l’égard du régime nazi. » (…) « Ils ne cessent de marteler ad nauseam l’idée que les membres de groupes identifiables, des étrangers et des allochtones (illégaux, personnes naturalisées, demandeurs d’asile, etc.) ne doivent pas bénéficier du statut d’égalité des droits dans la société et ne peuvent prétendre au même respect que les autres individus. Mieux, ils sont en général présentés sous un jour extrêmement défavorable (milieu criminogène, profiteurs, moeurs suspectes, fraudeurs etc) » (source : le soir)

Disons le dès à présent, les justifications invoquées ne sont que prétextes bidons :
Dans ses statuts, le FN rénové assure explicitement son adhésion aux droits et libertés garantis par la Convention européenne susnommée.

Tout membre du FN qui fait la preuve d’un quelconque attachement au régime nazi est immédiatement exclu du parti.

De plus, comment est ce que des illégaux pourraient bénéficier des même droits que les Belges alors qu’ils sont… illégaux et donc différents aux yeux du droit? Quand on pense qu’un juriste comme Delpérée s’est abaissé à signer cette requête…

Doit-on rappeler que la loi prévoit aussi une inégalité entre étrangers et nationaux au niveau du droit de vote hors élections locales ?

Le MR ne s’oppose-t-il d’ailleurs pas au droit de vote pour les étrangers aux élections fédérales et régionales ?

Bref cet argument tombe à l’eau.

Et que penser des propos d’Yves Leterme remettant en cause les capacités intellectuelles des francophones à apprendre le néerlandais ? on peut d’ailleurs constater que le CDV n’a pas signé la requête…

Le PS a-t-il vraiment des leçons à donner alors qu’un ex-échevin liégeois PS n’a pas hésité à insulter une personne de couleur de « sale bougnoule ». Or cet échevin, dont les propos sont avérés, a pu se représenter sur les listes du PS aux élections suivantes. Le PS ne devrait-il pas non plus se voir réserver le même traitement alors que Di Rupo & co ne cessent d’invoquer Jaurès et Destrée dont l’antisémitisme pathologique a déjà pu être démontré ?

Et quid des liens de Philippe Moureaux avec les terroristes du FLN ? et des négationnistes du génocide arménien, bien présents au PS ?

Et quid de l’ « ignoble stigmatisation » des immigrés par Armand De Decker reprise il y a peu de temps sur ce blog ?

Et qui de l’homophobie caractérisée de certain(e)s élu(e)s CDH ?
Vous avez dit, 2 poids 2 mesures ?
La vérité est que les partis francophones ont la trouille que le FN, enfin rénové, lui vole (car pour eux c’est bien cela) une partie du gâteau électoral. Il s’agit bien d’une question de part de marché, de business. Rien de plus, rien de moins.

Si nous étions réellement infréquentables, comment expliquer que des ministres(-présidents) et des parlementaires nous serrent la main, qu’un Jean-Marie De Decker accepte de nous rencontrer tout à fait publiquement,… ?

En cette période de crise, nous faisons peur aux magouilleurs et aux incompétents de tous poils car ils savent que nous n’hésiterons pas à nettoyer au karcher le système du sol au plafond : adieu les fromages pour caser les copains, la clientèle fidèle d’assistés sociaux,…

Ceci dit, l’absence de dotation ne nous empêchera pas de faire campagne. N’en déplaise aux susnommés aux mœurs démocratiques à géométrie variable…

16:43 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

La belgique est bien un enfer fiscal

Le dernier rapport de l'OCDE sur la pression fiscale vient de sortir et confirme les précédents: la Belgique demeure un enfer fiscal. Le total des recettes fiscales atteint 44,4% du PIB. Seuls le Danemark et la Suède font pire.

Alors les socialistes prétendront que c'est le prix à payer pour pouvoir vivre dans un paradis social. Ce dernier sent toutefois le souffre puisque 1 Belge sur 7 (14%) est considéré comme pauvre. C'est plus qu'aux Etats-Unis (12 %) où la pression fiscale n'équivaut pourtant qu'à 28% du PIB. Et la pauvreté aux USA est somme toute très relative car, selon wikipedia, 46 % des pauvres américains sont propriétaires de leur maison, 76 % disposent de l'air conditionné,... Le pauvre moyen américain vit mieux que la moyenne des individus habitant Paris!!!!

La vérité est que le système clientéliste mis en place par le PS et l'ex CVP coûte très cher et pour des résultats catastrophiques: pauvreté, chômage de masse, criminalité galopante,...

 

15:56 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

La gageure des nationalistes d'aujourd'hui

La crise que nous connaissons devait arriver, c’est entendu.

L’écroulement de l’économie dirigiste de type communiste semblait offrir le Monde au capitalisme le plus débridé et beaucoup ont cru que cela allait durer au moins mille ans.

Les faits démontrent le contraire. L’économie boursière devait s’écrouler à son tour en raison de la virtualité des produits financiers. Nous le savions, nous l’avions dit.
 
Les questions qui nous taraudent aujourd’hui sont, quant-à-elles, bien réelles : que va-t-il advenir de notre sécurité sociale, c'est-à-dire entre autre les soins de santé et les pensions? Que restera-t-il de notre épargne ?

 
Les allocations de chômage ou le minimum de vie seront-elles encore payées ?
 
La récession qui s’annonce va-t-elle nous toucher de plein fouet en réduisant drastiquement notre niveau et notre standard de vie et quelle influence tout cela aura-t-il sur l’enseignement, la recherche, l’accueil des personnes âgées dépendantes, les salaires suffiront-ils à faire vivre les familles, les petits indépendants pourront-ils survivre, etc, etc, etc…?
 
Dans ce contexte, il faut revenir au vieux principe de gestion en bon père de famille : il faut faire la balance des dépenses et des rentrées.
 
Il faut évaluer objectivement certains coûts, comme celui de l’immigration et de l’insécurité par exemple.
 
En ce qui concerne l’immigration, serait-il choquant de faire le cadastre de ces coûts directs et indirects, en terme de chômage, d’allocations familiales, de CPAS, de criminalité, de population carcérale, de transfert de capitaux souvent issus d’allocations diverses (qui ne sont pas toujours le fruit d’une quelconque productivité), d’enseignement, de soins de santé, etc, etc, etc…?
 
Serait-il inacceptable d’exiger que les comptes soient fait sans tabous, sans arrières pensées racistes non plus, avec pour seule méthode le bon sens ?
 
La même réflexion pourrait également être faite concernant le coût du char de l’Etat. N’est-il pas temps de rentabiliser l’ensemble des emplois publics ?
 
Que faut-il penser des interventions de l’armée Belge au quatre coins du monde alors que nous sommes incapables de garantir la sécurité de nos concitoyens sur notre propre territoire? Tout cela a un coût !
 
Faut-il continuer à jouer les pères la vertu au Congo, en Palestine et ailleurs avec l’argent des gens qui travaillent ?
 
Ne faudrait-il pas évaluer le manque à gagner pour l’Etat en conséquence de l’exonération d’impôt des fonctionnaires européens?
 
Faut-il persister à subsidier les fantasmes de quelques illuminés, notamment en matière d’ «Art» dit contemporain ou de théâtre expérimental ou encore de gay-pride, de zinneke parade, de fanfare multiculturelle (Ca existe à Schaerbeek !) ?
 
Faut-il financer le culte musulman avec l’argent des contribuables ?
 
N’est-il pas grand temps de retourner à l’essentiel en remettant l’Eglise au milieu du village, et nous disons bien l’Eglise et pas autre chose, au risque de passer pour d’affreux réactionnaires ?
 
Plus qu’hier et moins que demain, le nationalisme est la seule réponse qui tienne face aux chimères crypto-marxistes et a l’univers virtuel de l’économie capitaliste mondiale.
 
La libre entreprise et la libre concurrence reste les piliers du développement des génies européens et l’Etat doit jouer un rôle régulateur sur le plan national en cohérence avec la structure européenne.
 
Il faudra repenser à l’une ou l’autre forme de protectionnisme économique et relancer les concepts de civisme économique et social.
 
Il faut donc ne plus penser à courtes échéances  mais plutôt en terme transgénérationnel.
 
Il faudra passer par la mise en place dans un délai de plusieurs générations d’une pension nationale unique (ceux qui sont dans le système actuel continueront jusqu’à la fin de leur vie de jouir du régime de pension en vigueur, seuls les personnes qui arrivent sur le marché du travail seraient concernés).
 
L’épargne et la rétribution de l’épargne doivent dès lors être assurés et garantis par l’Etat. L’épargne-pension (chacun étant libre de cotiser ou pas)  pourrait même être gérée par l’Etat (à la condition d’interdire la spéculation boursière avec l’argent des cotisants !). Comme en Allemagne également, il doit être possible d’instaurer, en plus du reste, un système où lorsque le salarié cotise chaque mois par exemple 100 €, l’employeur aurait l’obligation de cotiser également 100 €. Les montants versés par l’employeur pourraient faire l’objet d’une déduction fiscale totale ou partielle. Le montant ainsi épargné serait disponible le jour de la mise à la retraite et les ayants droit pourraient en avoir la jouissance lors du décès du cotisant. Bref, il faut  se montrer imaginatif en matière de retraites.
 
Il faut réaliser la fusion des différentes mutuelles en une mutuelle d’Etat, comme en Allemagne, ce qui permettra de gigantesques économies d’échelle et mettra fin aux baronnies mutuellistes qui interfèrent dans les processus de décision politique.
 
Il faut également que cesse le financement des syndicats inciviques via les montants octroyés par l’Etat pour la gestion des dossiers de chômage par ceux-ci. Le payement du chômage doit être effectué exclusivement par l’organisme public (CAPAC).
 
Puisque toutes les formules du passé, qu’elles soient marxistes ou ultralibérales, ont montré leurs limites. L’heure n’est plus aux raccommodages, aux emplâtres, aux utopies et aux marottes idéologiques.
 
L’heure est aux réformes en profondeur, au courage politique, à l’esprit novateur et au bon sens.
 
Regagner de la souveraineté, fut-elle européenne, en entrant d’un même élan dans une ère d’efficacité sociale et économique, voilà la gageure des nationalistes d’aujourd’hui.
 

15:53 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Quizz

PETIT QUIZZ RAPIDE

Q. Les électeurs socialistes seraient-ils intellectuellement faibles.
R. Certainement pas !

Q. Voteraient-ils ‘Par habitude’
R. Certainement ‘Un certain nombre’

Q. Une proportion non négligeable serait-elle redevable de l’un ou l’autre ‘service’, ce que l’on appelle communément le ‘clientélisme politique’ ?
R. Très certainement au vu des révélations de ces dernières années.

Q. Parce que convaincu encore, malgré sa décoloration idéologique, que le PS reste
le garant de la défense des droits des Travailleurs contre le grand méchant capitalisme
mondial, les calotins culs-culs bénis et naturellement les bruns/noirs corsés ?
Q. On peut éventuellement le croire !

Q. Parce que des masses innombrables de braves citoyens sont ‘salariés’ dans l’une des multiples organisations, services, asbl, brols divers, …de ce PS devenu tentaculaire, omniprésent dans toutes, absolument toutes les strates de la société belge?
R. OOOOOHHHH YES !

Q. Parce que les lucides qui quittent le Titanic sont immédiatement remplacés des les cohortes de « nouveaux belges en devenir » qui voient en ce parti, une assurance tous risques !!!
R. Compter les élus ‘allochtones’ de Bruxelles…me dispense de répondre à cette question…

Q. Parce qu’ils sont tous convaincus que le PS est l’AVENIR de la Wallonie ?
R. Je n’ose imaginer répondre autre chose à la première question… !

Une réplique culte du film ‘DUNE’ est : « Le Dormeur va se réveiller »

Camarades, en juin 2009 : « REVEILLEZ-VOUS ! »

15:12 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg