18 août 2009

MEME LA FORME DE LA CROIX




 



MEME LA FORME DE LA CROIX SUR LES ENSEIGNES PHARMACEUTIQUES COMMENCENT A LES DERANGER!!!!
QUOI ENCORE!!!...............


 Les pharmacies parisiennes bientôt obligées de décrocher leur enseigne en
 forme de croix ?
 
 01/04/2009 - 08h00 PARIS (NOVOpress) -
 
 Une association maghrébine parisienne, Paris-Beurs-Cités, a adressé il y a
 une dizaine de jours une lettre à la mairie de Paris afin de demander que
 soient « progressivement supprimées des devantures des pharmacies les
 enseignes en forme de croix ».
 
 La conseillère technique du Cabinet de Bertrand Delanoë en charge des
 cultes, Ilda Vrospinos, a officiellement répondu que la demande allait être
 «examinée avec la plus extrême attention ».
 
 L'association, qui se présente pourtant comme « non confessionnelle » et
 entend « regrouper les jeunes Français issus de l'immigration maghrébine
 afin de les aider à trouver leur place dans une société encore largement
 discriminatoire » explique sa démarche par le fait que « ce symbole
 religieux ostentatoire, vestige d'une époque révolue où la religion
 catholique était omniprésente dans notre pays » est susceptible de «heurter
 la susceptibilité des croyants non chrétiens mais aussi des personnes non ou
 antireligieuses » et « contrevient gravement au principe républicain de
 laïcité ». « Alors que la crise économique accroît les risques
 d'affrontements intercommunautaires, ces enseignes à forte connotation
 religieuse pourraient être ressenties par certains comme une forme de
 discrimination, voire comme une provocation », poursuit Paris-Beurs-Cités.
 
 La demande pourrait bien aboutir si l'on en croit la réponse officielle de
 Mme Vrospinos, qui affirme dans la lettre qu'elle a adressée à l'association
 « comprendre pleinement [ses] préoccupations ». La conseillère indique
 qu'elle va « soumettre [sa] demande à Bertrand Delanoë qui, n'en doutez pas,
 va l'examiner avec la plus extrême attention ». La conseillère technique
 précise également que le maire de Paris « qui a fait du "vivre ensemble"
 l'un des fondements de son engagement », « est très attentif à la bonne
 entente entre communautés » et qu'il est « pleinement conscient du caractère
 néfaste de certains anachronismes ».
 
 
 Une dernière phrase lourde de menaces.
 

14:26 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.