13 septembre 2009

Etant du même avis, je fais suivre

 
 
Chèr(e) ami(e),
 Un débat va s'ouvrir pour savoir si la députée CDH Mahihur Özdemir
 peut siéger voilée au Parlement.
 
Ce débat n'a tout simplement pas lieu d'être.
 Comprenons-nous bien : je ne dis pas comme Ecolo ou le CDH qu'il n'y
 ait pas de problème. Si Ecolo et le CDH déclarent n'y pas voir de
 problème, ça prouve simplement le manque de discernement de l'un,
 l'intérêt de l'autre à voir l'islam ré ouvrir le chemin du pouvoir
 pour le religieux. Il y a bel et bien un problème. Dans un pays
 démocratique, la religion doit être nettement séparée de l'état, c'est
 élémentaire. Jusqu'à maintenant, tous les députés, qui ont
 naturellement des croyances ou des options philosophiques
 personnelles, ont toujours trouvé normal de laisser celles-ci au
 vestiaire et de respecter une parfaite neutralité vestimentaire. Aucun
 d'entre eux n'a jamais exigé de s'exhiber au Parlement avec une kippa,
 une grosse croix rouge sur la poitrine, ou les attributs de la
 franc-maçonnerie. Il faut que ce soit une musulmane qui pose problème.
 Normal, l'islam ne fait aucune distinction entre religion et politique
 : lui seul doit régir la société. Son but est d'éradiquer et remplacer
 la démocratie. L'Iran fournit depuis des années l'exemple de ce qu'est
 un pays régi par l'islam, et maintenant plus que jamais. Le Liban nous
 a aussi montré ce qui arrive quand on laisse le religieux, et surtout
 ce religieux-là, vicier le système politique d'un pays démocratique.
 
Si la Constitution belge garantit la liberté religieuse, cela ne peut
 conduire à permettre qu'un député affiche ainsi son appartenance à une
 "religion" qui ne respecte en rien les principes de la démocratie et
 est en lutte violente contre elle dans le monde entier.
 Aurions-nous autorisé le port de la croix gammée par un député en 1936
 ? Si j'ai bonne mémoire, même Degrelle n'a pas osé. Sauf sous
 l'occupation, bien sûr. Serait-il de même imaginable d'autoriser un
 député à siéger revêtu d'une tenue bouddhiste, maoïste, d'une
 soutane, de la cagoule du Ku Kux Klan ?
 Qui peut croire que ce n'est qu'une question vestimentaire ?
 Et si même ce n'était que ça, après tout, le 28 mars 2002, le député
 ex-Ecolo Vincent DECROLY s'est fait expulser par les huissiers, en
 plein débats parlementaires, sur ordre du Président de la Chambre des
 Représentants, le libéral flamand Herman De CROO, parce qu'il portait
 une tenue "excentrique". Mais c'est bien plus que cela.
 C'est un test, une mission de reconnaissance. C'est une petite soldate
 que l'islam nous envoie, les autres derrière observent et sont prêts à
 s'engouffrer dans la brèche. Si on l'autorise à siéger voilée, dans
 combien de jours commencera-t-elle ses interventions par "Allah est
 grand" ? A quand la prière, le déchaussement obligatoire ? La Charia ?
 C'est tout simplement le bon vieux coup du doigt dans l'engrenage.
 
Alors ce débat n'a pas lieu d'être.
 Ou cette femme respecte le Parlement et le serment qu'elle va y faire
 et elle retire son symbole islamique, ou elle s'en exclut elle-même.
 Élue ou pas. Je me demande comment cette évidence doit encore être
 expliquée. Ouvrir un débat là-dessus montre en tout cas une chose :
 que l'islam a déjà gagné un traitement particulier
>reçu par mail, source correcte et vérifiée,

 

21:14 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.