23 février 2010

La guerre commence pour Carrefour!

Nous avons toujours vécu, même en période de grande prospérité, sur le fil du rasoir: budgets en déséquilibre, dépenses illimitées, taxations folles, incroyable "bulle" des gouvernants et de politicards en tout genre, sans oublier les "sympathisants "RBC surexcitation de la consommation, ...
On commence à nous présenter la facture. Elle sera terrible. Et comme toujours certains s'en sortent, souvent avec brio. Dans le secteur, Delhaize et Colruyt ! Pour le moment !
Et nos dirigeants, au lieu d'agir et de prendre les indispensables mesures de restructuration, ont d'abord réagi en empruntant à tout va. Et depuis qlq temps ils commencent à parler de nouvelles taxes !!!

Sans nous, ce sera un bain de sang social !, beuglait Elio Di Rupo, en juin 2009… juste avant les élections. Moins d’un an après, on sait qu’avec les socialistes, le bain de sang ressemble à une hémorragie fatale.
La honte. , la Wallonie présente un taux de croissance inférieur à celui des territoires palestiniens, bande de Gaza y comprise !
La nomenklatura socialiste a toujours détesté les petits entrepreneurs. La raison en est simple : à la pratique, les petits entrepreneurs découvrent la stupidité du socialisme à la belge.
Ce sont bien les socialistes  et  les affreux libéraux  qui ont tué les commerces de proximité au profit des grandes chaînes de distribution.
Où, par le plus grand des hasards, on trouve des socialos au conseil d’administration.
L'Etat belge est trop cher, pour se financer il taxe les créateurs de richesse à des niveaux anti-économique et ceux -ci font faillite ou s'enfuient.
Ce ne sont pas les chômeurs (les victimes) qui sont en cause, mais bien les acteurs politiques, seuls responsables.


Quand un patron paie 1000 € par mois de salaire à un employé, ça lui coûte charges sociales et fiscales comprises, 2600 €. L'Etat reçoit plus que le salarié ! Tout ça se paie un jour. On taxe à mort l'emploi, l'emploi disparaît. Comme les taxes sur les fenêtres au moyen-âge ont fait murer les fenêtres... il est clair que la classe moyenne supporte un poids démesuré tout simplement parce que le revenu du travail représente presque l'entièreté de ses revenus, contrairement à la haute bourgeoisie qui a de nombreuses sources de revenus, peu on non taxés!
L'Etat le sait, mais il ne sait pas faire autrement. Toujours plus de taxes, toujours plus de destructions d'emplois, toujours plus de taxes, c'est le cercle infernal... Un nouvel "Opel Anvers" chaque mois à présent. Pourquoi votez-vous encore pour ces gugusses ?
C'est parce que les politiques (ir)responsables de l'aménagement du territoire ne veulent pas le comprendre, ainsi qu'on a encore pu le constater dans le dossier Citta Verde, que nous assistons à de telles vagues de licenciements
Ce n'est pas parce qu'on va ouvrir cinq nouveaux hypermarchés près de chez moi que j'aurai plus d'argent à dépenser.

Les emplois créés d'un côté sont perdus de l'autre et en général, ceux qui gardent leur emploi le font à de moins bonnes conditions
Je vais de plus en plus au marché où j'achète un maximum de produits directement aux producteurs... Les grandes surfaces de type Carrefour ne sont pas adaptées à une consommation de temps de crise... Il faut suivre l'exemple des hard-discounters et de Colruyt.
Qui s’adapte à la situation économique

Les bâtiments loués de Carrefour, ne seront pas repris par des structures du même type , mais on peut éventuellement penser à regrouper des indépendants dans cette surface , il gère sont volume loué et y vend ses produits ,le fait d’avoir plusieurs négociants vendant le même produit garantira une saine concurrence et une bonne qualité en attendant mieux de nos élus que le monde entier nous envie 

14:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

mon dieu ! y a rien à ajouter

Écrit par : salade de fruits | 23 février 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.