17 mars 2010

De Decker sénat le 7 mars 10.doc il serait temps d'écouter la population...

 



 Monsieur le Président du Sénat
 
Armand De Decker
 
Palais de la Nation
 
Rue de la Loi 8
 
1009  BRUXELLES
 
 
Monsieur le Président,
 

J’ai eu l’occasion de vous rencontrer à une réunion chez notre ami commun Raymond VAN HOOREN et je suis un frère d’armes aviateur d’Henri
BRANDERS – Union Nationale des Evadés de Guerre.
 

 Suite au tragique hold-up du 5 mars à la Bijouterie de notre fils L.P.RUBIN – Rue Vanderkindere 164,  je me permets de vous faire part de certaines réflexions.
 
 
 
Léon-Philip n’a cure de ses coups et blessures ou du sang versé, ni des dégâts matériels réparables, mais il est moralement TRES affecté de la mort cruelle de Madame F. LEVEQUE, laissant trois orphelins.
 
Que vont-ils devenir, qui en prendra soin ?
 
 
 
Irrationnellement, il se croit en partie concerné car c’est avec son arme, arrachée pendant sa lutte, que les crapules ont lâchement assassiné leur victime en ne lui laissant AUCUNE chance et dont la funeste destinée a été d’être « au mauvais endroit au mauvais moment».
 
Or, il est évident qu’il n’a aucune responsabilité, au même titre qu’un accident mortel n’est pas imputable au propriétaire d’un véhicule volé, ce que nous ne cessons de lui répéter
 
 
 
Une tendance perverse se dessine déjà vers une « défense » invoquant un accident involontaire, le coup est parti « tout seul » sans AUCUNE intention de tuer (alors que plusieurs coups de feu avaient été tirés en l’air dans la fuite des crapules).
 
Ce ne sont pas des délinquants, les anges n’ont été condamnés qu’UNE seule fois précédemment !
 
 
 
Cela étant, les deux criminels sont d’origine allochtone, peut-être naturalisés automatiquement  Belges ? par leur naissance.
 
 
 
M’adressant au Président du Sénat, Avocat et Officier de Réserve, ne serait-ce pas le moment de reconsidérer le CODE DE NATURALISATION ?

 Je suis moi-même naturalisé Belge en 1949, d’origine Suisse, les « doubles nationalités » n’existant pas à l’époque, donc un « nouveau Belge » à l’époque.
 
 
 
Lorsque la Nationalité Belge est accordée à quiconque (fût-il Européen, Africain ou autre), ne peut-elle pas faire l’objet d’une sorte d’engagement ou « Contrat Droits et DEVOIRS ».
 
 
 
Dont une des conditions FONDAMENTALES serait que tout délit grave (dont évidemment crimes de sang)  aurait pour conséquence la Déchéance immédiate sans appel de la Nationalité Belge et le renvoi définitif sur-le-champ du délinquant dans son pays d’origine quel qu’il soit et
 à quelque niveau de génération que ce soit (1ère, 2è, etc).
 
 
 
N’en déplaise aux « Droits de l’Homme, Amnesty International et autres Egalité des Chances »,
 
Madame F. LEVEQUE a-t-elle eu la MOINDRE chance ??
 
 
Telle serait la Règle du Jeu connue de tous , les contrevenants au courant du risque et du prix à payer.
 
 
 
Il est plus que temps de mettre un terme à la faiblesse laxiste congénitale de l’Autorité accordant plus de faveurs et considération aux délinquants qu’aux victimes.

 
 
Ceci n’est qu’un survol de ce problème de violence aveugle, égoïste et gratuite de plus en plus « banale » et perpétrée de plus en plus précocement.
 
 
 
Je termine en saluant le courage physique des deux policiers « auxiliaires » non armés (pourquoi non armés ?) qui ont réagi si rapidement, grâce à…….LEUR PRESENCE.

 
 
Avec ma meilleure considération,
 
 

  
Léon  RUBIN
 

22:42 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.