18 mars 2010

MEURTRE A UCCLE LE 5 MARS

Messieurs,


Imaginez un seul instant que la tragédie de Madame F. LEVEQUE se soit passée au centre de Molenbeek, perpétrée par deux voyous étrangers au quartier, contre une maman voilée.
Il se serait IMMEDIATEMENT rassemblée (spontanément ?) une émeute hurlante et revendicative détruisant et vandalisant tout sur son passage, avec les inévitables pillages.
Le trio « Amnesty International, Droits de l’Homme, Egalité des Chances » aurait IMMEDIATEMENT réagi en clamant leurs postulats (parfois valables) et dépêchant sur place dare-dare l’un ou l’autre porte-parole.
Rien de tel ici, et surtout AUCUNE réaction du trio en question, en particulier de l’ « Egalité des Chances »
Quelle Chance ces crapules ont-elles laissée à leur victime totalement innocente.
Déjà se profilent des éléments de « défense » et déjà doivent saliver les « avocats-caniveaux » façon Magnée, Motte de Raedt et Consorts, spécialisés dans les basses causes indéfendables, mais leur donnant la possibilité de se pavaner devant les caméras.
Ils peaufinent probablement leurs arguments fallacieux défiant la décence et le respect des victimes :
«  C’est un accident – Ils ne voulaient pas tuer –Le coup est parti tout seul – Ils s’excusent – Ce ne sont pas des délinquants, ils n’ont été condamnés qu’une fois – Leur entourage témoigne qu’ils sont des anges – Si le Bijoutier n’avait pas eu d’arme ; ils n’auraient pas du la voler et ainsi l’utiliser – Comme le Bijoutier les menaçaient, ils ont été obligés de se défendre – Ils ont été dépassés par une pulsion irréversible, dominés par une force incoërcible  (Argument honteux de Magnée au procès du père indigne ayant fracassé la tête de son fils à coup de pierres à Freyr  -  évidemment non suivi),  etc.
Le Code de Naturalisation DOIT être changé pour permettre d’en déchoir cette vermine et les renvoyer dans leur pays d’origine, sans appel et sans délai lors de crimes de cet ignoble niveau.
Je serais le fils d’une Maman aussi lâchement tuée, je n’aurais de cesse d’attendre la libération des meurtriers (car –hélas- ils seront un jour libérés) pour régler leur compte pour de bon, quoiqu’il puisse m’arriver.
Il existe des circonstances où la VENGEA NCE est légitime, celle-ci en est une.
Léon  RUBIN
Père du Bijoutier

19:10 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.