09 avril 2010

Le texte intégral de l'intervention au conseil communal de Charleroi

Tout d’abord, je voudrais exprimer mon admiration pour la ténacité de cette enseignante dans son combat  pour sa culture, qui n’a d’égal que ma propre foi dans mes convictions.

 

Si notre société se veut laique, le monde musulman ne brille pas par sa laïcité : force est de constater qu’il prend notre laxisme pour de la faiblesse et ce n’est que le début !

En fait, nous avons cherché cette situation, en effet, une remarque d’un directeur d’établissement, un simple défaut dans notre cuirasse législative, et résultat, c’est la presse de tout le pays qui se préoccupe de ce morceau de tissu !

Monsieur le bourgmestre, le combat d’arrière garde que vous menez pour défendre la neutralité de l’école est perdu d’avance, rien qu’en considérant  l’augmentation de la démographie de la communauté musulmane dans notre pays.

Cette communauté, notre société l’a autorisée à débarquer en masse, sans réfléchir aux conséquences sociologiques.

Nous payons aujourd’hui les erreurs de ce laxisme basé sur une logique de rentabilité libérale à court terme.

Que nous le voulions ou non, notre société va vers une liberté totale en ce qui concerne le port de ce que je qualifierais d’accessoires religieux, voiles, croix, ou kippas.

Respecter la neutralité dans les services publics et à l’école, grâce à un décret bien ficelé serait une sage décision pour tous, mais serait aussi  le risque de voir se développer des réseaux libres, chrétiens intégristes, talmudiques, mais surtout coranique version talibans.

L’autre option serait de permettre la liberté totale, donc accepter la burka en rue et s’habituer a voir des fillettes porter le voile à l’école gardienne comme à Brighton en Angleterre.

Le Front National met en garde notre société, dans l’une ou l’autre option, la bombe à retardement sociale est amorcée.

Je vous remercie pour votre écoute.

22:29 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.