05 août 2010

Jacqueline Galant chante en play-back.

Acquisition et déchéance de la nationalité : Jacqueline Galant chante en play-back.

Je constate avec plaisir que le Mouvement Réformateur, par la voix de sa députée-bourgmestre, Jacqueline Galant, reconnaît enfin le bien-fondé du Manifeste du Front National et des propositions qu’il défend depuis 25 ans en matière d’acquisition et de déchéance de la nationalité belge.

Cependant, à l’instar de Nicolas Sarkozy en France, le MR ne fait que chanter en play-back sur le rythme donné par le Front National, ayant attendu d’être relégué dans l’opposition pour muscler son discours en copiant celui de notre parti, mais sans aucune volonté de le mettre en pratique.

S’il ne l’a pas fait durant toutes ces années où il était au pouvoir, pourquoi le ferait-il à présent ?

Rappelons que, sous la précédente législature, dans la Commission de naturalisation de la Chambre des représentants - à laquelle le FN n’avait pas accès car ne formant pas un groupe politique reconnu -, commission qui comprend 17 membres, il y avait 3 députés MR, 2 députés Open VLD, 3 députés CDV, 1 député NVA, 2 députés VB, et 2 députés PS, 1 député sp.a, 1 député Ecolo / Groen, 1 député CDh. En d’autres termes, Madame Galant pouvait imposer sa jurisprudence, si telle avait été la volonté de son parti (et pour ça, il fallait évidemment qu’elle soit présente), mais elle ne l’a pas fait.

De plus, si le MR copie le discours du FN, il le copie mal, en exagérant certains aspects de notre programme : si le sénateur Michel Delacroix avait effectivement déposé, le 6 octobre 2009, une proposition de loi instaurant une procédure de déchéance automatique de la nationalité belge pour les personnes naturalisées ayant commis des infractions, il avait choisi volontairement de ne sanctionner de la sorte que les auteurs de délits graves, ou de crimes, en l’occurrence ceux punis d’une peine d’un an d’emprisonnement ou plus.

En prenant l’exemple de la conduite sans permis ou sans assurance, Mme Galant oublie que, déjà, des personnes ayant commis des infractions bien plus graves, telles que des prises d’otage, avaient bénéficié de notre nationalité et n’ont pas été déchues après leur condamnation définitive. Ce sont bien entendu ceux-là qu’il faut déchoir en priorité.

Le Front National compte sur le bon sens et la clairvoyance des électeurs pour qu’ils se rendent compte que le nouveau discours du Mouvement Réformateur ne constitue, en réalité, qu’un aveu du bien-fondé des ses idées et est certain qu’ils préféreront l’original à la (pâle) copie.

22:37 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.