08 septembre 2010

Démission du préformateur, nomination de deux médiateurs

Démission du préformateur, nomination de deux médiateurs

 

 

Lors de la précédente législature lorsqu’il était question de réformes institutionnelles au Parlement wallon, le Front National a systématiquement dénoncé l’attitude négative des négociateurs francophones, en particulier les positions de la présidente du CDH et du président du FDF. Pour le Front National, retarder les réformes, c’était s’exposer à devoir concéder plus encore dans l’avenir. En fait, après de longues semaines de préformation et un dégraissage important des compétences fédérales, les négociateurs francophones ont accepté de discuter de la scission de certaines matières de la sécurité sociale. De plus, en contrepartie de la scission de BHV, ils n’ont même pas obtenu un refinancement suffisant et certain de la Région bruxelloise. Quant aux dernières déclarations dominicales de la vice-première Onkelinx et du ministre-président Demotte, elles sont probablement destinées à préparer les populations wallonne et bruxelloise à de nouvelles et importantes concessions francophones.

 

 

Il est important que les Wallons et les Bruxellois comprennent que les dirigeants autoproclamés démocratiques des PS, MR-FDF, Ecolo, CDH pensent et agissent en mauvais stratèges et piètres tacticiens. Des années de non-décision institutionnelle et de blocage volontaire font que les pouvoirs publics devront se concentrer sur des politiques de réorganisation et de réparation financière (austérité, impôts nouveaux, …), sans pouvoir :

  1. Améliorer la compétitivité des entreprises qui se dégrade dangereusement et renforcer  l’efficacité des programmes sociaux ;
  2. Assurer la sécurité des personnes et des biens et rétablir l’autorité de l’Etat dans les zones de non-droit qui s’agrandissent et se multiplient ;
  3. Arrêter une immigration et un regroupement familial qui nourrissent le chômage et détruisent le lien social.

 

Le Parti Populaire (PP), du jamais vu statutaire !

 

Après les dernières disputes, les statuts du PP prévoient que le président du parti (Mischaël Modrikamen) se réserve le droit de désigner les membres du bureau politique, les responsables internes et les candidats aux élections. Le Roi-Soleil est éclipsé. Voici la dictature autoproclamée démocratique ! 

 

 

Libération scandaleuse du jeune Aubin Bellens

 

Encore un jeune délinquant en liberté !  Le jeune Aubin a été libéré par la cour d’appel de Mons, alors que le juge de la jeunesse avait décidé de prolonger son placement.

 

Rappel : depuis de nombreuses années, le Front National s’est prononcé pour l’abaissement de l’âge de la majorité pénale.

 

11:01 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.