11 octobre 2010

La base juridique existe à l'échelle de l'Union Européenne

La base juridique existe à l'échelle de l'Union Européenne pour interdire le coran et l'islam dans toute l'Europe. Pourquoi est-elle systématiquement ignorée?

 

La convention européenne des droits de l'Homme, officiellement appelée "CONVENTION DE SAUVEGARDE DES DROITS DE L'HOMME ET DES LIBERTES FONDAMENTALES", du 4 novembre 1950, et toujours d'application telle quelle, prévoit dans son article 17:

"Aucune des dispositions de la présente Convention ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu, un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits ou libertés reconnus dans la présente Convention ou à des limitations plus amples de ces droits et libertés que celles prévues à ladite Convention."

En clair, cet article signifie que le bénéfice de la reconnaissance des droits de l'Homme prévus dans cette charte, ne peut s'appliquer qu'à ceux qui les respectent, qu'ils soient groupes ou individus.S'il est admis, encore faut-il que ce soit le cas, que l'islam et ses adeptes, tant par leurs objectifs ouvertement déclarés que par leur comportement hostile à nos sociétés, tombent sous l'application de cet article 17, il n'y a aucun obstacle juridique à faire interdire le coran en Europe, ni d'enlever à l'islam son statut protégé de religion, ni de mettre dehors tous ses adeptes qui refuseraient de se plier aux principes définis dans notre charte européenne et dans nos constitutions nationales qui s'y conforment.

 

Il ne manque que la volonté politique, et pour cause puisqu'elle va en sens contraire, pour saisir la Cour Européenne des Droits de l'Homme de cette affaire, et de prendre toutes les dispositions adéquates pour qu'elle aboutisse.

11:47 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Il est curieux de constater que la convention européenne, autant que
la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, proclamée par l'Assemblee Générale des Nations Unies le 10 décembre 1948, servent tant à justifier tout ce qui va dans le sens de l'expansion en Occident, d'une idéologie qui leurs est contraire.

J'ai vu sur certains murs des savants développements sur le caractère religieux de l'islam, en comparaison avec d'autres religions, qui présenteraient le même genre de caractéristiques, et que pourtant persone ne songe à interdire. Là n'est pas la question. Religion ou pas, semblable ou non à d'autres, l'islam doit être éradiqué relativement aux conséquences objectives néfastes de son implantation en nos pays, pour nos libertés et nos droits fondamentaux, comme on le ferait avec n'importe quelle idéologie non conforme. Le reste n'est que littérature pour théoriciens en mal de dissertations.

Écrit par : ness | 11 octobre 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.