14 décembre 2010

Communiqué du Front National du 14 décembre 2010

Bart De Wever

Pour le Front National, l’homme malade, c’est Bart De Wever.

De Wever a été déclaré malade parce que ses propos, au-delà de l’injure, pouvaient déchainer la spéculation sur la dette belge.

Face à ce réel danger, il y a d’autres malades en Belgique. : les dirigeants des six partis autoproclamés démocratiques qui négocient avec De Wever.

Ils sont, donc, sept malades (quasiment un hôpital) qui, par leur lenteur à négocier et leurs jeux politiciens, exposent l’économie et les finances du pays à de très graves dommages.


Patrick Cocriamont, Ancien Député fédéral, Président du Front National
Charles Pire, Ancien Membre du Parlement wallon, Secrétaire politique

Les commentaires sont fermés.