17 février 2013

les fous rouges sont de retour.

La NWA constate qu’après une accalmie de quatre mois, les fous rouges sont de retour.
 
Quand se reposent-ils ? Maintenant, les politiques flamands et wallons s'unissent afin de proposer des idioties. En effet, Renaat Landuyt et Philippe Moureaux plaident en faveur de la suppression de la Sûreté de l'Etat.
La Nouvelle Wallonie Alternative y est totalement opposée.
 
Il ne peut être question de supprimer la Sûreté de l'Etat car celui-ci est le service de renseignement civil belge (son homologue militaire est le Service Général du Renseignement et de la Sécurité). C'est un service de renseignement intérieur qui, au départ, est censé agir uniquement sur le territoire belge.
 
Compte tenu de la mondialisation des activités de renseignement dans le contexte de la guerre froide et des conséquences de l'indépendance congolaise pour la sécurité des citoyens belges en Afrique, ce service a été amené à étendre ses activités de renseignement en dehors du territoire belge devenant parfois de fait un service de renseignement et d'action. Par exemple lors des événements congolais, notamment en 1964, lors de la prise d'otages de Stanleyville, celui-ci fut amené à intervenir directement en Afrique pour exfiltrer un leader rebelle du Congo et l'amener à Bruxelles dans l'espoir d'un compromis qui aurait pu éviter un bain de sang. Espoir déçu pour des raisons politiques et qui fut suivi de l'opération des paras belges sur Stanleyville. La sûreté avait pour sa part parfaitement rempli son rôle. Depuis, dans le cadre de la lutte internationale contre les tentatives de subversion antidémocratique, la Sûreté échange des informations et collabore avec des services similaires de pays démocratiques.
La sûreté de l'Etat dépend actuellement (2010) du Service public fédéral Justice (SPF Justice).
 
Le but est notamment "d'encore renforcer l'efficacité de la lutte contre le radicalisme et le terrorisme".
 
La presse subsidiée et certains politiciens éclairés suivent la NWA dans son analyse.
 
"Les déclarations de Landuyt et Moureaux sont sidérantes". Ils veulent supprimer notre sécurité nationale au motif que l'institution serait dépassée. "Si la nature de la menace a évolué, celle-ci reste réelle".
 
La NWA vous rappelle que des menaces terrorismes sont encore bien présentes. De plus, le "radicalisme religieux" est à "prendre au sérieux".
 
Nos incompétents politiciens ont déjà désarmé le peuple. En outre, ils veulent supprimer les armes festives de type poudre noir or nous savons tous que les bandits pour braquer les banques utilisent des mousquets et des tromblons ainsi que les terroristes ou anarchistes. Quel ridicule !
 
Nos ministres préconisent peut-être une police religieuse qui appliquerait la charia afin de sécuriser l’état, nos rues et nos villes.
 
Philippe Duquenne.
Président de la NWA

21:13 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11 octobre 2012

Réponse de la NWA à l'article intitulé Gesves: « Cet extrémiste joue les Robin des Bois, mais il nous a escroqués »

Monsieur,

Je prends connaissance de votre article paru dans « La Meuse » de ce jour.

Outre le caractère profondément diffamatoire du terme "escroc" employé à l'égard de M. Mennicken, pour lequel il se réserve d'ailleurs le droit d'assigner tant l'auteur de ces propos que votre journal qui les relaie, je relève, à titre personnel, en tant que président de la NWA, que vous citez, sans nuance autre que la précision selon laquelle il est « engagé à gauche », les propos de M. Manuel Abramowicz.

Or, ce dernier se livre à une appréciation bien maladroite et révélatrice de son ignorance lorsqu'il affirme, d'abord, que nous sommes un parti extrémiste. En effet, la majorité des membres et des cadres de la NWA n'a jamais fait partie du FN réunifié, et le programme de la NWA n'est en rien extrémiste. Il s'assimilerait plus à celui de l'UDC suisse qu'à un quelconque parti « extrémiste ».

Manuel Abramowicz verse également dans la ridicule lorsqu'il prétend que notre parti est « amateur ». De plus, le fait de nous reprocher d'être un parti proche du peuple (avec des conversations très « café du commerce ») nous fait bien rire, car nous sommes, en effet, plus proches des préoccupations populaires que cet individu qui passe son temps à dénoncer des racistes et des nazis partout mais n'a aucune idée des revendications des électeurs de la NWA ou de feu le FN.

Cependant, outre le caractère mensonger de l'affirmation relative aux fautes d'orthographe sur notre site, Manuel Abramowicz dépasse toutes les limites de l'admissible et tombe à son tour dans la diffamation lorsqu'il affirme que la NWA serait composée de « beaucoup de bons à rien, mauvais à tout ». Ce sont des affirmations mensongères, issues sans doute l'imagination abondante de ce pseudo-journaliste (qui ne possède pourtant pas de carte de presse), et qui ne s'appuient sur aucune réalité, et pour cause : ce genre de qualificatifs dépasse la limite admise à la critique politique et verse dans l'attaque personnelle d'individus.

Il s'agit d'une généralisation, d'amalgames grossiers visant à dénigrer et à rabaisser l'ensemble des membres d'un groupe, sans distinction ni nuance, par une affirmation gratuite et méchante, dont la loi n'admet pas la preuve, ce qui caractérise la diffamation.

Ce faisant, nous estimons que Manuel Abramowicz a franchi la ligne rouge de ce qui était tolérable en matière de liberté d'expression et de presse (bien qu'il ne soit pas un journaliste professionnel) et nous nous réservons le droit, le cas échéant, de l'assigner en dommages et intérêts devant les juridictions compétentes.

Pour rappel, Manuel Abramowicz fait l'objet d'un renvoi devant le tribunal correctionnel du chef, entre autres, de port public de faux nom, faux et usage et faux en informatique, harcèlement et violation de la loi relative à la protection de la vie privée. Cette décision n'a pas fait l'objet d'appel de la part du Ministère public, qui abonde ainsi dans le sens du magistrat qui a estimé qu'il existait suffisamment de charges à l'encontre de Manuel Abramowicz pour qu'il doive répondre de ses actes devant un tribunal pénal.

Nous estimons, dès lors, que Manuel Abramowicz n'a pas vraiment de leçons de morale à donner à la NWA.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir prendre note de la présente réaction et d'en faire état dans votre prochaine édition.

D'avance, je vous en remercie.

Veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations distinguées.

Philippe Duquenne
Président de la NWA 
Mobile : 0485 73 40 18 

19 septembre 2012

Marine Le Pen confirme l'interdiction d'usage du sigle FN en Belgique

Maître Ghislain Dubois, conseil de Marine Le Pen en Belgique, a confirmé ce midi, à Philippe Duquenne, président de la NWA, l'interdiction d'usage par quiconque du sigle FN en Belgique par sa cliente, et ce sur instructions expresses de celle-ci.

Philippe Duquenne, qui avait immédiatement respecté, au mois de janvier dernier, la demande en ce sens de Marine Le Pen, avait été interpellé par diverses tentatives d'usage du sigle FN qu'il avait constatées lors du dépôt des listes électorales pour les élections communales et provinciales, qui ont lieu en ce moment.

Le président de la NWA avait notamment remarqué que certains individus se réclamaient, lors de ce dépôt, de Marine Le Pen et avaient tenté de déposer des listes sous le sigle FNW en affirmant avoir le soutien du Front National français.

Maître Ghislain Dubois vient donc de lui confirmer le caractère frauduleux de ce dépôt.

17 septembre 2012

Les grands « démocrates » qui nous gouvernent ont encore frappé !

Le samedi 15 septembre 2012 sera une date à ne pas oublier.

Borgerhout, commune à forte densité d’immigrés, s’est enflammée suite à une campagne de mobilisation par texto du groupement extrémiste musulman Sharia4Belgium appelant à une manifestation sauvage contre un film dénonçant les dérivent du prophète Mohamed.

Des mouvements de même nature ont été remarqués simultanément dans plusieurs pays européens, ce qui semble démontrer la coordination internationale des initiateurs de ces manifestations, au contraire de ce qu’affirment ceux qui, par angélisme ou sciemment, prétendent à des mouvements spontanés.

La NWA se demande donc dans quelle mesure les autorités belges et internationales sont conscientes du danger que peut représenter ce genre d’initiative émanent d’extrémistes religieux cherchant à monter l’ensemble de la communauté musulmane contre les valeurs européennes.

Cet essai aura en tout cas permis aux meneurs intégristes de tester leur capacité de mobilisation en vue, probablement, de mouvements de plus grand ampleur à l’avenir.

Cela laisse présager de bien mauvaises nouvelles pour la sauvegarde des Droits de l’Homme auxquels nous sommes attachés et que ces extrémistes religieux veulent abolir pour les remplacer par une loi coranique contrevenant à tout ce qui caractérise nos démocraties européennes.

La NWA exhorte donc les autorités compétentes à enfin prendre à bras-le-corps l’extrémisme religieux et à arrêter radicalement la contagion, qui est à craindre, du fanatisme, au sein de la communauté musulmane.

Olivier Buys
Vice-Président wallon de la NWA       


 

15:56 Publié dans Immigration, Islam, NWA | Tags : nwa, islam, sharia4belgium, intégrisme, islamisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

16 septembre 2012

La droite nationaliste qui s’occupe des gens de chez nous s’appelle à présent NWA !

Chers camarades,

La droite nationaliste qui s’occupe des gens de chez nous s’appelle à présent NWA !

Les partis autoproclamés démocratiques s’occupent plus du bonheur des citoyens de l’autre bout du monde que de ceux qui habitent dans leur commune. Les gens sont pauvres le 8 du mois après avoir payé leurs factures de survie. Pendant que nos « élites » vivent dans des châteaux, nos anciens doivent choisir entre avoir chaud, manger, se soigner. Nous avons des travailleurs qui perdent leur emploi tous les jours, on leur refuse des logements sociaux qui sont inoccupés, pas d’aide pour eux.

Même en travaillant, on ne sait plus gâter ses enfants, sa femme, sa famille, on est pauvre

On n’ose plus sortir le soir ni dire pourquoi sans être traité de raciste, mais cela devient de l’humour lorsqu’un extrémiste nous propose de nous convertir ou d’aller vivre au pôle Nord. Il est plus facile de trouver de la « farine » hallucinogène qu’un pain après 20 heures, les voiries sont inexistantes, nos rues sont dignes de faire office de pistes de rallye exotiques… Bref, nous touchons le ridicule tous les jours et, pire, nous l’acceptons : nos politiques que le monde entier nous envie nous prennent pour des béni-oui-oui...

Supprimer les armes festives des marcheurs folkloriques fait partie de leurs idées de génie, car vous savez tous comme moi que nos bandits en Belgique attaquent les banques au mousquet et au tromblon… alors qu’il n’y a jamais eu autant de kalachnikovs en circulation dans nos rues.

Comme tous les 6 ans, comme à chaque élection, 3 mois avant l'échéance, nos politiques trouvent la solution à tous nos problèmes et leur esprit fécond, endormi depuis cinq ans et demi, se réveille : l'étincelle brille à nouveau, ils ont des solutions pour tout, qu'ils vous distillent pour vous convaincre qu'ils vous rendront heureux dans le meilleur des mondes.

Malheureusement, il y en a encore trop de camarades qui les croient et qui ne se souviennent plus de ces mêmes promesses qu’ils tenaient il y a 6 ans déjà.

Regardez dehors le résultat de leur magnifique travail !

Je serai tête de liste pour la NWA (Nouvelle Wallonie alternative) : pensez à changer votre commune en votant NWA. Parlez-en autour de vous : NWA. Courage, on arrive !

Prenez le pouvoir dans votre commune avec la NWA ! La droite nationaliste qui s’occupait des gens de chez nous est de retour : NWA.

Philippe Duquenne
Tête de liste pour la commune
Nouvelle Wallonie Alternative (NWA)

21:54 Publié dans Philippe Duquenne | Tags : charleroi, nwa, philippe duquenne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

12 septembre 2012

Le MR s'auto-censure !

Suite à la publication de mon article hier consacré au soutien du MR à l'adhésion de la Turquie à l'Union Européenne, le Mouvement Réformateur a décidé de s'auto-censurer et d'effacer la page en question.

Mon article d'hier : Adhésion de la Turquie: l'incroyable soutien du MR

La page sur le site du MR, qu'il a effacée

La capture d'écran de la page du site du MR, prise avant qu'elle ne soit effacée:

Mr, Mouvement Réformateur, Turquie, Union Européenne

12:31 Publié dans Mouvement Réformateur, MR | Tags : mr, mouvement réformateur, turquie, union européenne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11 septembre 2012

Adhésion de la Turquie: l'incroyable soutien du MR

Philippe Duquenne, président de la NWA, appuie l'initiative du mouvement LA DROITE de dénoncer le soutien du MR à l'adhésion de la Turquie à l'Union Européenne.

Il souligne les points de convergence entre les deux formations politiques et appelle les responsables de LA DROITE à le rejoindre au sein de la NWA.

Ci-dessous, le communiqué diffusé par LA DROITE:

*

Le mouvement LA DROITE reproche au MR son opportunisme électoral
 
Adhésion de la Turquie: l'incroyable soutien du MR
 
Le Comité exécutif de LA DROITE s'étonne de la prise de position du MR, qui par la voix de Louis MICHEL, Charles MILLER, Georges VERZIN et Viviane TEITELBAUM en visite en Turquie, « ont réaffirmé le soutien du MR au processus d'adhésion de la Turquie à l'Union Européenne ».
 
http://www.mr.be/actualites/toute-lactualite/zoom/article...
 
Alors que la Turquie a suspendu unilatéralement, depuis le 1er juillet, toutes les négociations d'adhésion pour cause de présidence chypriote, cette déclaration du MR sonne comme une gifle pour le peuple chypriote.
 
Cette prise de position doit se décoder par la proximité des élections communales belges pour lesquelles le vote communautariste turc est sollicité par le MR. LA DROITE condamne le déplacement de la campagne électorale hors des frontières nationales et la recherche du soutien de politiciens étrangers.
 
L'Ile de Chypre, Etat indépendant membre à part entière de l'Union Européenne, est depuis juillet 1974 et l'intervention militaire de la Turquie, un Etat amputé par la force de 40 % de son territoire.
 
La Turquie, qui n'a jamais caché qu'elle considérait l'entièreté de l'Ile comme partie intégrante de son territoire, envisage régulièrement d'annexer unilatéralement la partie nord occupée par elle.
 
Pour LA DROITE, il faut cesser la dynamique d'extension des frontières de l'Union Européenne et fixer celles-ci au périmètre des peuples partageant les valeurs communes issues de l'héritage gréco-romain. Ceci afin d'éviter la dilution du projet européen dans une union élargie dont le seul but ne serait que la création d'un vaste marché commun aux seules finalités marchandes.
 
 
Pour le Comité exécutif
Aldo-Michel Mungo
Porte-parole