05 septembre 2012

« Stop au racolage électoral dans les mosquées ! »

Ce n'est pas Philippe Duquenne, président de la NWA, qui dénonce cette pratique des partis traditionnels, mais bien... Béa Diallo, échevin PS et musulman, qui adopte le discours de la NWA à la veille des élections... Son propre parti, le PS, va-t-il appliquer les conseils de son échevin ou, au contraire, le rappeler à l'ordre pour ces propos politiquement incorrects, rapportés par La Dernière Heure :

*

Échevin PS et musulman, Béa Diallo est écœuré par l’opportunisme politique de tous les partis au sein des lieux de culte musulmans

Quel est votre sentiment sur les candidats qui, selon vous, racolent dans les mosquées ?

“Je suis écœuré. On dit que la Belgique est un pays laïque. Je suis musulman pratiquant, marié à une femme qui est laïque. Aujourd’hui, les hommes politiques font une récupération de l’islam lorsque ça les arrange. Quand les élections arrivent, on se sert des musulmans dans les mosquées avec la complicité de certains imams qui disent : voici un parti politique pour les musulmans. Je trouve ça scandaleux ! Il faut représenter l’ensemble de la société. Je ne suis pas l’élu des Africains parce que je suis d’origine guinéenne, je ne suis pas l’élu des musulmans parce que je suis musulman, je ne suis pas l’élu des boxeurs parce que je suis un ancien boxeur et pas l’élu des chauves parce que je commence à perdre les cheveux.”

La récupération ne se fait pas uniquement dans les mosquées mais aussi dans d’autres lieux de culte…

“Il y a les églises aussi. C’est très visible dans les églises protestantes fréquentées par des fidèles d’origine congolaise. Il y a aussi une récupération énorme là-bas qui est peut-être plus grande encore que celle qui se pratique dans les mosquées.”

Quels partis sont coutumiers du fait ?

“Je pense par exemple à un certain parti chrétien qui ne l’est plus et qui est devenu humaniste.”

Mais le PS n’a pas vraiment de leçons à donner à ce niveau…

“En effet, ça se pratique y compris chez nous. Je trouve ça scandaleux. Mais au niveau local, le PS d’Ixelles ne touche pas à ces méthodes-là.”

Que faudrait-il faire, selon vous, pour assainir la situation ?

“Il faut de la moralité et de l’éthique au sein des partis. Il serait bon que les états-majors adoptent un code de conduite.”

Quelle est votre position sur le port du voile de certaines candidates ?

“Personnellement, ça ne me dérange pas. Je suis pour. Ce qui me dérange, c’est la position dans les partis qui n’est pas cohérente. Il y a en double discours. Dire on est contre le foulard mais après aller racoler en période électorale dans les mosquées, ça ne va pas…”

Et dans les écoles ?

“Que les écoles décident au cas par cas si elles interdisent ou non le voile n’est pas une bonne situation. Car les écoles qui acceptent le voile deviennent des ghettos. Il faudrait une position claire pour tout le monde. Il faut lancer un débat sur le sujet.”

15:22 Publié dans Immigration, Islam, NWA, Philippe Duquenne | Tags : béo diallo, islam, musulman, ps, cdh, voile, mosquée, islamisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

28 août 2012

UNIFORMISATION DES PARTIS TRADITIONNELS: VOUS AVEZ DIT "DROITE / GAUCHE" ?

ECOLO, CDH, PS, MR, Islam, ImmigrationL'état de la démocratie se mesure à l'état de ses acteurs. Que reste-t-il, en terme de substance idéologique, des partis traditionnels ?

Le distinguo droite/gauche correspond de moins en moins à une réalité quelconque. D'une part, à moins d'être dogmatique et aveugle, le fait est qu'au fil du temps, les partis traditionnels ont été amenés à traiter (utilement ou non, cette question est d'un autre ordre) des préoccupations entre-croisées. Mais, surtout, les partis traditionnels ratissent tellement larges qu'ils se sont petit à petit dénaturés.

En ce qui concerne le multiculturalisme, par exemple, les discours les distinguent un peu, quoique de moins en moins, mais les partis traditionnels se confondent in concreto. 

En France, avec Fillon inaugurant une mosquée ou Copé flattant la clientèle musulmane en prônant l'enseignement de l'arabe dans les écoles françaises, par exemple, le mimétisme de l'UMP par rapport au PS est significatif de ce processus d'uniformisation.

En Belgique, quand le MR prône l'interculturalité, resucée de la multiculturalité, puis accepte qu'une candidate fasse campagne en portant le voile islamique, il s'enfonce dans la même voie que PS, CdH et ECOLO. Les partis traditionnels, en ce domaine comme en d'autres, ne se distinguent quasiment plus autrement que par l'étiquette; un peu comme des valises vides. Vides de substance.

Mais l'islamo-complaisance des partis traditionnels a un prix: la liberté. Tolérer le voile, par exemple, c'est conforter tout ce que cet étendard islamique signifie ; en particulier au détriment des femmes. Être féministe et militer dans un parti traditionnel est devenu aussi absurde que se tirer une balle dans le pied. Insensé !