04 septembre 2012

« L’Islam est dangereux pour la démocratie et en fait la démonstration tous les jours. »

Véronique Genest, Islam, Marine Le Pen, Filip DewinterIl est rare d'entendre de telles mises en garde de la part de personnes appartenant au sérail politico-médiatique, tant celui-ci est englué jusqu'au cou dans le politiquement correct où l'y a enfoncé la gauche depuis 20 ans.

Ce ne sont pourtant ni Marine Le Pen ni Filip Dewinter qui ont prononcé cette phrase, mais une vedette de la télévision, et pas n'importe laquelle: Véronique Genest, devenue très populaire grâce à la série policière française Julie Lescaut, où elle joue le rôle-titre.

La NWA tient donc à saluer le courage de l'actrice pour avoir brisé, sur le réseau social Twitter, la chappe de plomb qui confine les sujets politiquement incorrects en les excluant du débat public. Parmi ceux-ci, l'islamisation intégriste galopante de notre société occidentale.

Source : La Dernière Heure

28 août 2012

UNIFORMISATION DES PARTIS TRADITIONNELS: VOUS AVEZ DIT "DROITE / GAUCHE" ?

ECOLO, CDH, PS, MR, Islam, ImmigrationL'état de la démocratie se mesure à l'état de ses acteurs. Que reste-t-il, en terme de substance idéologique, des partis traditionnels ?

Le distinguo droite/gauche correspond de moins en moins à une réalité quelconque. D'une part, à moins d'être dogmatique et aveugle, le fait est qu'au fil du temps, les partis traditionnels ont été amenés à traiter (utilement ou non, cette question est d'un autre ordre) des préoccupations entre-croisées. Mais, surtout, les partis traditionnels ratissent tellement larges qu'ils se sont petit à petit dénaturés.

En ce qui concerne le multiculturalisme, par exemple, les discours les distinguent un peu, quoique de moins en moins, mais les partis traditionnels se confondent in concreto. 

En France, avec Fillon inaugurant une mosquée ou Copé flattant la clientèle musulmane en prônant l'enseignement de l'arabe dans les écoles françaises, par exemple, le mimétisme de l'UMP par rapport au PS est significatif de ce processus d'uniformisation.

En Belgique, quand le MR prône l'interculturalité, resucée de la multiculturalité, puis accepte qu'une candidate fasse campagne en portant le voile islamique, il s'enfonce dans la même voie que PS, CdH et ECOLO. Les partis traditionnels, en ce domaine comme en d'autres, ne se distinguent quasiment plus autrement que par l'étiquette; un peu comme des valises vides. Vides de substance.

Mais l'islamo-complaisance des partis traditionnels a un prix: la liberté. Tolérer le voile, par exemple, c'est conforter tout ce que cet étendard islamique signifie ; en particulier au détriment des femmes. Être féministe et militer dans un parti traditionnel est devenu aussi absurde que se tirer une balle dans le pied. Insensé !

15 janvier 2011

« A contre flots », avec Marine Le Pen

Couv_A_contre_flots.jpgEn ce jour d'élection de Marine Le Pen à la présidence du FN français, il nous a paru utile de rappeler ici quelques fondamentaux de la ligne Marine. Voici donc quelques morceaux choisis de l’ouvrage écrit par Marine Le Pen en 2006; son discours aujourd'hui est plus que jamais conforme à l’évolution de la situation de la France mais aussi de la Belgique.

* * *


« […] contrairement à ce que laisse entendre une partie de la gauche, des parents modestes ne font pas des enfants délinquants. Cette idéologie consistant à trouver toujours et encore de bonnes raisons au laxisme parental, au délitement de l’éducation dans des conditions économiques difficiles, est en réalité une insulte aux gens modestes » [p. 35].

« […] [l’] hostilité [envers les frontistes] […] est même devenue, au fil des années, un gage de vertu républicaine et une médaille en chocolat » [p. 53]

[La laïcité] « […] si l’on en parle beaucoup aujourd’hui, c’est exclusivement sous l’angle de la neutralité religieuse ; or, il ne faut jamais oublier que la laïcité c’est aussi, et peut-être avant tout, la neutralité tout court. Mais cet aspect de la laïcité, qui devrait être prioritaire dans l’esprit du corps enseignant, a été largement laissé de côté » [p. 55]

« Depuis [1986], à chaque élection les gouvernements successifs ont soigneusement bidouillé le mode de scrutin et torturé en tous sens les circonscriptions de façon à empêcher au troisième parti de France, en termes de voix – ce qu’est le FN aujourd’hui, que cela plaise ou non –, toute possibilité de représentation démocratique au Parlement » [p. 111].

« […] lorsqu’on me traite de nazie, c’est pour moi l’incompréhension. Je ne me suis jamais sentie et ne me sentirai jamais de point commun avec une idéologie au nom de laquelle on a envoyé des femmes et des enfants à une mort certaine, pas plus que je ne m’en sens avec ceux qui la défendent » [p. 133].

[A propos de son expérience d’avocate au Parquet des mineurs à Paris] « Je n’arrive toujours pas à comprendre, encore aujourd’hui, par quelle idéologie criminelle qui privilégie à tout prix les liens du sang, on persiste à rendre ces enfants inadoptables sous prétexte que leurs parents alcooliques, tortionnaires ou drogués maltraitants, veulent les voir une fois par an ! » [p. 145-146].

« […] je pense toujours que si l’immigration doit être combattue à raison de ses conséquences néfastes en termes d’identité nationale et de son lourd retentissement sur le plan économique et social, les immigrés quant à eux doivent être correctement traités […] » [p. 153].

[Citant Jean-Edern Hallier, journaliste et écrivain de gauche] « Marine Le Pen, elle est tellement bien qu’elle mériterait d’être de gauche ! » [p. 156].

[A propos des politiques de gauche en Nord-Pas-de-Calais] « Pas de discrimination positive pour les anciens bassins industriels, […] pas de '' politique de la ville '' dispendieuse et ruineuse […]. Pas assez de plaintes, pas de réclamation de ces gens du Nord si chaleureux et hospitaliers, si pudiques, trop pudiques, sur leurs difficultés » [p. 196-197].

[La gauche] « En refusant à tout prix la promotion au mérite […], elle a trahi la véritable égalité des chances : celle offerte au travail et au talent. […]. En soutenant aveuglément une immigration sauvage et débridée, elle s’est fait la complice de ce grand capital qui, dès les années 70, avait vu dans la venue en masse de travailleurs peu qualifiés, un fantastique moyen de faire pression à la baisse sur le travail manuel des français. […]. La mondialisation, enfant chérie de la gauche internationaliste, est évidemment la mort des classes populaires » [p. 197-198].

« La gauche a trahi la cause des femmes en se faisant la complice d’une immigration qui a importé, aussi, l’islamisme avec elle, et les renvoie à une condition de soumission inconnue jusque-là en Occident » [p. 200].

[Après le 1er tour de la présidentielle 2002] « […] nous devions ouvrir nos dîners-débats et nos réunions à tous […] afin qu’ils voient que nous n’étions pas des nostalgiques bottés et casqués, la matraque à la main. Que les électeurs du Front national n’étaient pas les abrutis, les archaïques, les imbéciles, les racistes, les peureux, les angoissés de l’avenir qui étaient systématiquement décrits et décriés avec mépris » [p. 253].

« Nous ne supportions plus d’entendre ce qu’ont entendu tous les militants, adhérents, candidats ou même simples électeurs du Front national : '' Comment, toi, tu peux être FN ? '' Ce qui signifiait : Comment toi, si sympa, si ouvert, si correct… en un mot si '' normal '', peux-tu être au FN ? Parce que le FN n’est pas ce qu’on vous a montré, tout simplement » [p. 254].

« […] le Front national […] est aujourd’hui un grand parti populaire. […] à ce titre, il s’apprête à accueillir en son sein des millions de français qui le rejoindront, non pas sur des éléments secondaires de son programme, mais sur son seul fondamental : '' la défense de notre nation et de nos compatriotes '' » [p. 259].

18:40 Publié dans FN, Front National, Marine Le Pen | Tags : marine le pen, fn, front national, immigration | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23 décembre 2010

Philippe Duquenne félicite Marine Le Pen pour avoir qualifié l'idéologie nazie d'«abomination»

Rappelons que la famille de Philippe Duquenne a elle-même été victime des atrocités commises durant la Seconde Guerre Mondiale !

*

Philippe Duquenne aime Marine Le Pen (3).jpgLa vice-présidente du Front national (FN), Marine Le Pen, candidate à la succession de son père Jean-Marie à la tête du parti, a déclaré jeudi que l'idéologie nazie était une «abomination» avec laquelle son mouvement n'avait «rien à voir, ni de près ni de loin».

Interrogée dans l'émission «A vous de juger» de France 2 sur l'un des dérapages de Jean-Marie Le Pen, qui avait qualifié les chambres à gaz de «point de détail», Marine Le Pen a déclaré n'avoir «pas la même vision de cette période de l'histoire que (son) père».
 
«Le Front national n'a rien à voir, ni de près ni de loin, avec l'idéologie nazie, qui fut une abomination» a-t-elle ajouté, dénonçant les extrémistes de son mouvement, «quelques dizaines de bras cassés».
 
«Il a existé un certain nombre de suspicions à notre égard, il faut éviter de nourrir les suspicions», a-t-elle encore dit.
 
Alors que son père la soutient face à Bruno Gollnisch pour lui succéder à la tête du FN en janvier, Marine Le Pen a rejeté l'idée de "préférence familiale", se sentant comme la plus à même «d'élargir l'électorat» du FN «bien au-delà» de son «électorat traditionnel».
 
La députée européenne a également récusé les qualificatifs de «raciste" et de «xénophobe» avant de dénoncer l'immigration. «La xénophobie c'est la haine de l'étranger, nous ne haïssons personne. Nous aimons notre pays, nous aimons notre peuple et nous considérons que l'immigration massive (...) est un mal pour notre pays» a-t-elle déclaré, indiquant qu'elle n'avait "rien" contre «les immigrés». (belga)

*

Source: http://www.7sur7.be/7s7/fr/1501/Canal-Infos/article/detai...

20 novembre 2010

Le Congo chez Tintin

Par Pieter Kerstens, notre correspondant à Bruxelles - 17 novembre 2010
 
« A l’heure actuelle, l’Europe compte plus de 5 millions d’immigrés clandestins et leur nombre tend à augmenter. » Cette déclaration a été faite à Sotchi (Mer Noire) le 5 octobre dernier, par Nicolaï Patrouchev, le secrétaire du Conseil de Sécurité russe et sur base des données fournies par l’U.E.
 
Et ce haut responsable de l’administration russe ajoutait : «on s’attend à une augmentation de 350 à 500.000 personne par an » lors de cette réunion des représentants des Conseils de Sécurité de 44 pays. En conclusion de son intervention, Nicolaï Patrouchev  insistait : « Il est nécessaire de mettre en place des accords intergouvernementaux sur l’accueil et le rapatriement des immigrés illégaux et de prendre des mesures de prévention conformes ».  Source : RIA Novosti.
 
La Belgique, terre d’accueil, caverne d’Ali Baba ou vache à lait ?
 
9,1% des habitants du plat pays sont des étrangers, et 1/3 proviennent du Maghreb. Mais depuis 1970 plus de 900.000 ont été naturalisés et tous les ans 40.000 immigrés obtiennent la nationalité belge, ce qui place notre pays au 5ème rang (sur 27) des naturalisations en Europe ! Parmi tous ceux qui deviennent « belge » beaucoup conservent leur nationalité d’origine, ce qui autorise certains abus …
 
Mais ce qui est scandaleux réside dans le fait que, parmi les dizaines de milliers de dossiers de demandeurs d’asile que reçoit l’Office des Etrangers tous les ans, plus de 80% sont fantaisistes ou farfelus ! Et pendant les mois (ou les années) que dure l’instruction de leur dossier, ces étrangers vivent aux frais de la société et leurs enfants squattent nos écoles alors que souvent les parents vivent de nos subsides… pendant que 1,5 millions de nos compatriotes, eux, survivent avec moins de 800€ par mois !  Stop ou encore ?
 
Durant l’examen de ces dossiers de demandes d’asile, c’est FEDASIL qui doit prendre en charge le logement et la subsistance de tout de monde. Depuis de longs mois, cet organisme est totalement débordé par le tsunami migratoire et selon une récente déclaration de Mieke Candaele (porte-parole de Fedasil) parue dans Gazet van Antwerpen « un demandeur d’asile coûte moins cher si on le loge à l’hôtel (36€) que s’il se trouve dans un centre d’accueil (53 €). Pour la fin de 2010, plus aucun demandeur d’asile ne sera hébergé dans les hôtels. »
 
Combien çà coûte ?
 
Au 1er mai 2010, FEDASIL avait la charge de 18.882 personnes, dont 16.579 dans ses centres et 1.024 logés dans les hôtels. Dépenses quotidiennes :
1024 en hôtel X 36 € = 36.864 € / jour
16.579 en centres X 53 € = 878.687 € / jour
TOTAL = 915.551 € / jour, soit 334 millions par an !
 
Et une récente décision du Conseil des Ministres augmente de plus de 4.000 le nombre de places dans les centres d’accueil…soit une dépense supplémentaire de 212.000 € par jour et 77,4 millions € par an !
C’est pourquoi FEDASIL réclame un budget de 430 millions € pour 2011…
 
N’oublions pas non plus que des dizaines de milliers de dossiers de régularisations de clandestins sont toujours en suspend, suite à l’accord gouvernemental entre partis de mars 2008, qui est un phénoménal incitant à venir en Belgique pour tous les « sans papiers » de la planète, parce que  obtenir un permis de séjour chez nous, ouvre le droit au minimex ou à défaut le paiement d’allocations distribuées par les Centres Publics d’Aides Sociales.
 
L’Europe n’est pas le dépotoir de l’Afrique, Bruxelles n’est pas la poubelle de l’Europe !
 
Les prophètes du multiculturel et du pluriethnique  sont ceux qui depuis trop longtemps ne cessent de nous culpabiliser et de vanter les bienfaits d’un « melting-pot » véritable génocide de nos peuples.  Nous devons nous libérer de ces saboteurs qui nous ont mené d’échecs en désillusions, de mensonges en félonies, de trahisons en défaites.
 
Nos ennemis se trouvent dans toutes les strates administratives, économiques et politiques de nos sociétés, régionales, nationales et européennes.  Le point d’orgue de la décadence, du déclin et de la décrépitude de notre civilisation a été atteint ce 28 octobre 2010 à Bruxelles.
 
Jugez-en : «  A la requête d’un Congolais, demandeur d’asile arrivé en Belgique le 18 août 2010, le tribunal du travail de Bruxelles a condamné l’Agence Fédérale pour l’Accueil des Demandeurs d’Asile (FEDASIL) à lui verser 500 € pour chaque journée durant laquelle Fedasil ne lui aura pas trouvé un logement (éventuellement  une chambre d’hôtel). Le requérant a fait exécuter la condamnation.  Il a chargé un huissier de saisir chez Fedasil 15 ordinateurs et 4 véhicules Peugeot pour un total de 15.980 € correspondant aux  31 jours « sans logement » depuis le 19 août, augmentés des frais divers ! ! ! » 

Pour ce Congolais, la Belgique est le pays du jackpot permanent.
 
Si l’on en croit un article de l’hebdomadaire Jeune Afrique du 18/01/2010, le PIB par habitant et en dollars US a évolué de la manière suivante dans les pays ci-dessous :
 
Sénégal 257 $ en 1960 et 1.030 $ en 2010.   
Gabon 291 $ en 1960 et 8.624 $ en 2010
Niger 147 $ en 1960 et 402 $ en 2010.         
Congo Brazza 130 $ en 1960 et 3.142 $ en 2010
Tchad 106 $ en 1960 et 806 $ en 2010.        
Madagascar 132 $ en 1960 et 424 $ en 2010.
Mali 65 $ en 1960 et 684 $ en 2010.             
Mauritanie 102 $ en 1960 et 1.084 $ en 2010.
 
TOUS ont donc multiplié leur PIB respectif par habitant, par 3, par 4, par 8, par 10 et même par 24 et par 30 pour le Congo Brazzaville et le Gabon.
 
Mais qu’en est-il donc pour la République Démocratique du Congo (ex-Congo belge, ex-Zaïre) ?
En 1960 le PIB par habitant se chiffrait à 222 $ par an et en 2010, ce même PIB annuel par habitant était de 184 $: un recul de 20% ! ! !    Cherchez l’erreur …
 
Le « demandeur d’asile » Congolais, arrivé en Belgique le 18 août 2010 et bénéficiant depuis le 19 août 2010 de 500 € par jour, s’est retrouvé 1 mois plus tard  avec un capital d’environ 16.000 €, soit l’équivalent d’environ 22.000 $, ce qui correspond « en gros » à 100 ans de PIB par habitant en R.D.C, mais sur base non dévaluée de 1960.  Avec un tel traitement de l’ancienne puissance coloniale, pourquoi donc suer et trimer à Lubumbashi, Kamina ou Bukavu ?
 
OUI ! En EUROPE, en 2010 il est possible pour  un immigré  de gagner en 1 mois sans travailler, ce qu’il gagnerait chez lui en 20 ans -au minimum-  en travaillant, dur.
 
Ceci est le résultat de laxisme, d’irresponsabilité, d’hypocrisie, d’incompétence, de suffisance, de clientélisme et de corruption additionnés.
 
D’une manière ou d’une autre, il faut mettre la mafia socialo-libero-democrato-ecologiste hors d’état de nuire, cette fratrie maléfique qui a gangrené toutes les administrations et les partis politiques d’Europe.
 
Curieusement, une adepte de l’atlantisme tout azimut vient d’ouvrir un œil : le samedi 16 octobre 2010 la chancelière allemande Angela Merkel avouait « l’approche Multikulti a échoué, totalement échoué !»  C’est un bon début et ce diagnostic nous, nationalistes, nous l’avions pronostiqué depuis des lustres. Maintenant nous attendons les mesures que pourrait envisager l’Etat-Major aux commandes du Conseil de L’Union Européenne afin de renverser la vapeur et de réparer les dégâts infligés à nos peuples par le « multikulti ».

Source : http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2010/11/1...

20:22 Publié dans Immigration | Tags : immigration, tintin, congo, office des etrangers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg