27 décembre 2011

Belgique : nom, sigle, flamme du Front National

Jean-Marie Le Pen et Charles Pire, Ancien Membre du Parlement wallon, ont mené, devant la justice liégeoise, plusieurs procès au terme desquels le Front National français a récupéré la propriété des noms, sigle (FN) et flamme (noire – jaune – rouge) du Front National, à savoir :

• Un jugement rendu en date du 7 janvier 2009 annulant le dépôt frauduleux à son nom par Daniel Féret, ancien président et fondateur du Front National (Belgique), des nom, sigle (FN) et flamme (noire – jaune – rouge) du Front National ;

• Un arrêt rendu en date du 25 juin 2010 par la Cour d’appel de Liège disant pour droit que lesdites marques sont la propriété exclusive du FN français et sont dès lors indisponibles ;

• Un jugement rendu en date du 28 octobre 2010 par le Tribunal de première instance de Liège confirmant la jurisprudence précitée et faisant interdiction au sieur Salvatore Nicotra, conseiller communal de Fleurus, de tout usage des nom, sigle (FN) et flamme (noire – jaune – rouge) du Front National.

Marine Le Pen et Charles Pire soutiennent actuellement, devant la Cour d’appel de Liège, l’appel de Salvatore Nicotra, défait en première instance.

Marine Le Pen et Charles Pire ont assigné devant le Tribunal de première instance de Liège :

• Patrick Cocriamont, ancien président du FN (Belgique), et Marco Santi, gestionnaire après l’avoir détourné du site fn.be, pour usage frauduleux du nom, du sigle (FN) et de la flamme (noire – jaune – rouge) du Front National ;

• L’association sans but lucratif, Front National Belge (anciennement FN-NF) et son président Edouard Clarembaux (ancien président Salvatore Nicotra) pour dépôt frauduleux des nom, sigle (FN) et flamme (noire – jaune- rouge) du Front National.

Par convention signée le 28 février 2011, Marine Le Pen et le FN français ont confié à Charles Pire, Président f.f. du Front National (Belgique), l’usage des nom, sigle (FN) et flamme (noire – jaune – rouge) du Front National à charge pour lui de développer le parti en Belgique francophone.

 

Marine Le Pen

Charles Pire

Marine Le Pen Charles Pire

28 janvier 2011

Communiqué du Front National du 28 janvier 2011

Suite à l'incendie du complexe Imagix à Mons et au décès du pompier Étienne Manise, le Front National tient à rendre hommage aux pompiers, et plus largement à toutes les professions venant en aide aux personnes (notamment à la protection civile qui vient de perdre dramatiquement un de ses membres à Engis), qui mettent chaque jour leur vie en danger pour sauver leurs concitoyens. Leurs actes de courage quotidiens doivent servir d'exemple à chacun.

Force est de constater qu'en retour, ils doivent faire face au mépris des politiciens quant à leur statut, leur cadre, leurs rémunérations, primes,... Le Front National demande dès lors aux politiciens une revalorisation générale de la profession de pompier.

Quant à l'aspect criminel de l'affaire, le Front National constate que ses thèses se trouvent, une fois de plus, vérifiées et réclame que l'auteur des faits, "déjà connu des services de police et qui a déjà séjourné à plusieurs reprises en IPPJ" (source: Belga) soit jugé en Cour d'Assises.

Pour le Front National,

Patrick Cocriamont, Ancien Député fédéral, Président du Front National
Quentin de Launois, secrétaire politique adjoint
Manu Cailleeuw, délégué de Courcelles

25 janvier 2011

Communiqué du Front National du 24 janvier 2011 : Le Front National n'est pas passé inaperçu lors de la manifestation "SHAME"

Plus de 230 jours sans gouvernement ! Jamais le divorce entre la particratie et le peuple ne fut plus flagrant. Mais libéraux, socialistes, démocrates-chrétiens et nationalistes de la N-VA refusent toujours obstinément d’entendre la voix du peuple belge. Ils «négocient» entre eux – entre nantis, entre inciviques. Ils sont des «professionnels» de la politique. Ils s’entendent à faire notre «bonheur» malgré nous. Ils décident ; nous devons obéir.

Le Front National s’indigne devant cette nouvelle manœuvre du système tentant de diminuer la pression de l’opinion publique. Nul – hormis les politiciens du système – ne croira désormais, après cette manifestation citoyenne qui a regroupé plus de 34 000 Belges, que la voix de notre peuple ne pourrait être entendue.

En collaboration avec le mouvement NATION, nos militants ont défilé au cœur du cortège munis d’affichettes portant les messages suivants :

• « Politicards, dégagez ! Sauvons la Nation ! »
• « Le problème, ce n’est pas la Belgique ; le problème c’est le système ! »
• « Le système politique ne marche pas ; changeons de système ! »
• « Le problème, ce n’ n’est pas la Belgique ; le problème ce sont les politiciens ! »

Nous avons été interviewés et photographiés par de nombreux médias (entre autres la VRT, la chaîne allemande ZDF, espagnole TVE, et les télévisons tchèque et norvégienne) auxquels nous n’avons pas manqué de décrire la situation catastrophique de notre pays, dénoncé le non respect de la démocratie, la menace de l’insécurité, de l’immigration croissante – et l’état lamentable du réseau routier belge…

Le désormais célèbre « Monsieur mouton » a été tout particulièrement remarqué par le public et par les médias ; il fit même les premières secondes du reportage de la RTBF.

Plusieurs membres du bureau politique ont manifesté leur mécontentement et leur indignation auprès de journalistes de la RTBF et plus particulièrement d’Olivier Maroy (présentateur de l’émission « Mise au point »). Celui-ci se retrancha derrière cette charte de la honte communément nommée « cordon sanitaire », nous empêchant de nous exprimer démocratiquement.

Alors que cette manifestation était sensée être « apolitique », les staliniens du PTB étaient bel et bien présents, vendant des livres et distribuant des tracts, de même que d’autres groupuscules gauchistes agressifs, peu ravis de notre présence.

Patrick Cocriamont, Président du Front National
Daniel Leskens, Conseiller politique
Marco Santi, Délégué provincial (Brabant wallon)

22 janvier 2011

Communiqué du Front National du 22 janvier 2011

Tunisie

Le Front National salue l’audace et la détermination des Tunisiens qui ont eu le courage de se révolter contre un establishment politique corrompu et de verser leur sang pour la liberté.

Le Front National rappelle que le parti RDC de Ben Ali, instrument de la dictature qui a accablé durant de nombreuses années le peuple tunisien, a été affilié, jusqu’à sa récente dissolution, à l’Internationale socialiste. Le RDC a entretenu de très bonnes relations avec le MR, celles-ci ayant été renforcées à l’occasion de la visite qu’à rendue, en Tunisie et durant l’été 2009, Didier Reynders.

Vignette

Les députés wallons FN, tout au long de la législature 2004 – 2009, ont soutenu le projet de taxer les véhicules étrangers qui utilisent le réseau wallon. Les étrangers doivent participer à l’entretien de nos autoroutes et grandes routes comme nous quand nous réglons chez eux des péages ou achetons des vignettes.

Quant au projet de remplacer les taxes de circulation et de mise en circulation par une vignette, il peut être soutenu uniquement dans la mesure où il n’aggrave pas globalement et individuellement la fiscalité qui pèse déjà très lourdement sur nos véhicules.

Patrick Cocriamont, Ancien Député fédéral, Président du Front National
Charles Pire, Ancien Membre du Parlement wallon, Secrétaire politique

04 janvier 2011

Communiqué du Front National du 4 janvier 2011

Massacre de coptes en Egypte

Le Front National soutient les chrétiens coptes dramatiquement frappés au nom d’Allah, après leurs frères chrétiens d’Irak et d’autres pays (Nigéria,…).

Le Front National dénonce le silence assourdissant et politiquement correct des responsables politiques et religieux (tout particulièrement chrétiens) de Belgique en face de pareille tragédie.

Le Front National invite chacun à réfléchir sur les fondements et la légitimité d’une religion qui tolère qu’au nom de son Dieu, au XXI siècle et sous nos yeux :

  • là où elle domine, on ranime et organise un nettoyage ethnique et religieux ;
  • là où elle n’est pas encore dominante, on prépare, par immigration, regroupement et développement familial, l’instauration d’un régime politico-religieux destructeur des libertés fondamentales et du lien social.

Patrick Cocriamont, Ancien Député fédéral, Président du Front National
Charles Pire, Ancien Membre du Parlement wallon, Secrétaire politique

Voir aussi : http://www.fn.be/communiques%20nationaux.php et Marine Le Pen apporte son soutien aux chrétiens coptes


19 décembre 2010

Communiqué du Front National du 19 décembre 2010: Mensonges et calomnies

Mensonges et calomnies

Le Front National ne prend généralement pas la peine de relever les mensonges et calomnies  affichés sur le site « www.résistances.be ». Il est cependant important et salutaire de faire une mise au point concernant un article de Jean-Claude Defossé, mis en ligne le 12 décembre dernier, intitulé « Dans les coulisses du Front National ».

Jean-Claude Defossé insinue que Daniel Féret dirige toujours le Front National. C’est entièrement faux pour deux raisons :

1) Patrick Cocriamont, président intérimaire depuis janvier 2007, a été désigné, au courant du mois de décembre 2009, président du Front National, et en septembre 2010, président du Front National réunifié ;
2) Daniel Féret a été condamné par la cour d’appel de Liège pour usage frauduleux de la flamme, du sigle et du nom Front National.

Le même Defossé affirme que Patrick Sessler est secrétaire général du Front National. C’est également faux ; Patrick Sessler a renoncé à exercer toute fonction au Front National depuis de nombreux mois.

Jean-Claude Defossé affirme que Patrick Sessler est poursuivi en justice, en même temps que Daniel Féret, pour utilisation irrégulière des fonds publics de la dotation du FN de 2003 à 2010. C’est absolument faux et calomniateur. En effet, Patrick Sessler, qui a initié, en octobre 2007, avec les anciens parlementaires Borbouse, Delacroix, Huygens, Petitjean et Pire, la procédure de mise sous séquestre de l’a.s.b.l. AFFN, n’est pas inculpé.

Les déclarations de Jean-Claude Defossé relèvent de la désinformation, de la malhonnêteté intellectuelle. En ce qui concerne Patrick Sessler, il s’agit purement et simplement de calomnie, punissable pénalement.

Il est également inadmissible que les responsables du site RésistanceS, prétendument au courant de l’actualité nationaliste, laissent afficher pareils mensonges et calomnies.

En conclusion, nous retournerons à Jean-Claude Defossé une appellation qu’il utilise dans son article : le « trouffion », c’est lui-même !  

Patrick Cocriamont, Ancien Député fédéral, Président du Front National
Charles Pire, Ancien Membre du Parlement wallon, Secrétaire politique

14 décembre 2010

Communiqué du Front National du 14 décembre 2010

Bart De Wever

Pour le Front National, l’homme malade, c’est Bart De Wever.

De Wever a été déclaré malade parce que ses propos, au-delà de l’injure, pouvaient déchainer la spéculation sur la dette belge.

Face à ce réel danger, il y a d’autres malades en Belgique. : les dirigeants des six partis autoproclamés démocratiques qui négocient avec De Wever.

Ils sont, donc, sept malades (quasiment un hôpital) qui, par leur lenteur à négocier et leurs jeux politiciens, exposent l’économie et les finances du pays à de très graves dommages.


Patrick Cocriamont, Ancien Député fédéral, Président du Front National
Charles Pire, Ancien Membre du Parlement wallon, Secrétaire politique